Pseudo / Mot De Passe


Durée / Memoriser Mot De Passe
Menu

Login

Le Clan



Online (0) :


Présentation
Les origines de Cyrilius
L'enquete
"Ayez Pitié de moi!"
Le dernier rampart
Faux semblant
Sables Trop Mouvants
Incident sur le Rebecca IV
Piège de Métal
Tête à tête
Lourde Traitrise
Ayez Pitié de MOI !!
conté par Cyrilius

Général Gordon, voici un extrait des données mémorielles de Cyrilius, sauvegardées lors de son opération de cybernétisation à bord du Heaven Horizon. Je ne l'ai absolument pas mentionné dans mon rapport officiel, mais comme vous allez le constater, il ne saurait être complet sans ces révélations. Vous allez lire comme si c'était vous-même qui expérimentiez en temps réel sa vie. J'ai des problèmes pour rassembler les données de cette période de manière cohérente. Je vais devoir le faire en plusieurs étapes. La période concernée correspond aux heures qui ont précédé l'entrée du Rebecca IV dans le Trou Noir du à l'explosion de l'étoile AE-422.

- "ELLE ME TUE !!!"

Ce... c'est ma voix !? Je viens... je viens de hurler... oui, c'était bien moi. Ma tête… j'ai mal… et bon sang, qu'est-ce qu'il fait chaud... cette chaleur a fait de mon armure un étau de métal en fusion... je ne suis plus protégé, je me consume de l'intérieur. Je vais mourir. Non, c'était elle qui m'étranglait. Pourquoi n'ai-je plus mal ?? Le feu. Pourquoi suis-je dans l'obscurité ? Je suis déjà mort ?!

- "Aaah... c'est quoi cette moiteur !?"

Bon sang... je sue comme une baleine !! Mon corps ruisselle. Les draps... ils sont trempés. Les draps ? Lit... je suis dans un lit. Le mien ? Bordel, où suis-je ?

Mon corps est bouillant, même levé, sur ce sol glacé, je le sens... je bouillonne. De l'eau, je veux de l'eau, vite. Je suis sûr qu'elle m'étranglait... elle voulait me tuer.. m'arracher le glotte, me sectionner la carotide. La salle de bain, de l'eau ça y est. Elle avait les yeux ensanglantés... de rage... de haine... pourquoi ? N'est-elle pas ma femme ?! Mes mains... elles tenaient quelque chose.

Rien de tel que de l'eau fraîche pour se remettre les idées en place. Je ne sais pas depuis combien de temps j'ai le crâne sous le robinet... 5 minutes, 15 minutes... qu'importe. Ce n'était qu'un cauchemar. Quelle horreur, ça faisait longtemps que ça ne m'arrivait plus. Cela fait bien longtemps que je m'efforce de ne même plus penser à ce carnage qui avait mis fin à ma vie. A ma première vie. Celle d'avant les Knightwolf. J'y suis. Je suis dans ma chambre, à bord du Rebecca IV. Pil m'a relevé du poste de commandes, tout à l'heure. Quelle heure est-il ?

4h14. Je sors de mes quartiers, j'ai mis la première tenue sur laquelle j'ai pu tomber. Qu'est-ce que je fais ? Je vais le réveiller et il va encore me prendre en grippe. Tant pis, je ne sais plus où j'en suis... je ne veux mettre personne en danger. Je ne suis pas dans mon état normal. Ah ! Il a encore bricolé son alarme de porte... une nouvelle mélodie qui le mettra de bonne humeur au réveil... ça bouge dans sa cabine... vite, ouvre-moi.

- "Hein ?? Quoi, c'est toi ?! Qu'est-ce que tu veux encore !! C'est Pil_Dragon qui prend la relève du pilotage nocturne, non ?? Y a un problème ?"

Toujours le même entrain, ce Tassadar ! Bon, comment lui décrire simplement ce qui m'arrive ?

- "J'ai besoin de toi, Doc... je crois que j'ai fait un cauchemar. Pil m'a remplacé à 3h00.

- Qu'est-ce que tu m'racontes ?? Tu sais bien que tu ne peux pas faire de cauchemars. Techniquement, c'est impossible. Ecoute, vieux : je me lève dans à peine plus d'une heure trente. On en reparle devant un bon déj, okay. Allez, tâche de te reposer. Je sais que ton organisme reconstruit nécessite peu de temps de repos, mais moi, je suis complètement humain et donc je dois DORMIR. On se voit plus tard et on en reparle. BONNE NUIT !!"

Et il me plante là, comme un abruti. C'est ce qu'il entendait d'ailleurs, puisque que je ne peux faire de rêves ou de cauchemars, vues mes périodes de sommeil très réduites et les reconstructions neurales faites sur ce qu'il restait de mon cerveau. Alors ?

4h23. J'ai balancé ces draps souillés. Allongé sur mon matelas, je sens toute cette cochonnerie d'humidité. Encore. C'était des souvenirs... comme ceux que je m'efforçais de chasser durant ma convalescence... et peu avant l'attaque de ces crevures de Bloodeagle sur Deus Sanguinius*. Non... ce n'était pas vraiment comme ceux-là... ça n'avait rien à voir. La même situation... les mêmes horreurs, oui… mais pas les mêmes événements. J'ai mal... je ne veux plus y penser... plus jamais. Jamais.

- "Hey ! ! ! Réveille-toi CYRILIUS ! ! Réveille-toi ! Tout va bien ! ! Tu es en sécurité ! "

Cette voix, je la connais bien. C'est Djagg. J'ouvre les yeux… ils me brûlent. Tout comme ma tête, mon corps… tout mon être est brûlant. Encore. Mon matelas est plus trippé que jamais.

- "Qu'est-ce qui t'arrives ? Je ne t'ai jamais vu comme ça ? Je ne t'ai jamais entendu hurler ainsi : on aurait cru que le vaisseau entier résonnait ! Tu te sens bien ? ? ! "

A vrai dire, je me trouve au plus mal. Une deuxième crise en quelques heures, ça n'a plus rien d'un cauchemar. Je le regarde enfin clairement dans les yeux. Il a l'air désespérément inquiet. Sacré Djagg, toujours proche et attentionné. Je n'arrive pas à lui parler. Je n'arriverais pas à lui mentir. Il me secoue encore. Il doit croire que je suis en transe… ou dans le coma. Si seulement cela pouvait être le cas.

- "Je.. je reviens Cyr ! ! J'vais chercher Tassadar. Je reviens TOUT DE SUITE ! ! "

Il part comme un dératé. Je l'entends gueuler dans le couloir, il panique. Je dois vraiment avoir l'air différent. D'ailleurs je le suis. Je sais que ce n'est pas elle qui m'a tué. C'est MOI. JE l'ai tuée.

Heureusement que ce petit filou de Arkhan m'a appris à pirater les D-codes. Sans ça, je n'aurais pas pu trouver refuge dans le PharmLab du père Tass. J'entends des pas rapides dans les couloirs adjacents. Certains sont déjà à ma recherche. Je ne pouvais attendre Djagg : qui sait de quoi j'aurais été capable ? Je ne suis plus Cyrilius, Le fier attaquant Knightwolf. Je ne l'ai jamais été. Enfin… je suis au moins sûr de ne jamais m'être appelé "Cyril Link K. Denhentbauer"**, mais de quoi suis-je sûr alors ? QUI SUIS-JE ??!

Je dois faire une attaque paranoïaque… il paraît que c'est courant lors de trop longs séjours dans l'Espace, c'est lié à une sensibilité claustro, je ne sais plus trop… pour quelqu'un qui n'a plus grand chose d'humain, je ne vois pas pourquoi ça m'arriverait maintenant. Pourquoi le Labo ? Je me souviens : il y a un médoc, là-dedans… une drogue dérivée de la morphine. Un sérum. Tass ne veut plus autoriser son injection. La dernière fois que je l'ai vu l'utiliser sur un Bloodeagle capturé sur Astoria-Trent, le type a craché ses tripes. Enfin, il a aussi craché la vérité sur la position exacte du reste de ses troupes. L'achever n'a fait qu'abréger ses souffrances. Quel dommage.

Ingurgiter cette saloperie pourra tout aussi bien me tuer dans d'atroces convulsions. Après tout ce que j'ai enduré… ou ce que je crois avoir enduré avant que Kalhan ne me sauve, rien ne peut être pire. A part rester dans l'ignorance… à moins que ce ne soit le mensonge. Je sens en moi gronder une furie que j'applique d'ordinaire au combat avec ma famille KW… mais là il s'agit plutôt d'un monstre tapi dans les méandres de ma mémoire… ou ce qu'il en reste et il est plus que temps que je le regarde droit dans les yeux. Il est temps que je ME regarde en face.

Quel foutoir j'ai pu mettre ! Tassadar va gueuler comme un malade en voyant son Labo. Peu importe : j'ai ce que je voulais. Enfin, je crois...

 

Général, Je vous fais parvenir la suite dès que possible.

* CF la nouvelle "FAUX-SEMBLANTS".

** CF les origines de Cyrilius.


© 1999-2005 KnightWolf
page générée en 0.0377 secondes